7 décembre

Nous avons continué nos visites de certains lieux importants de la dictature chilienne.
Nous sommes passés devant plusieurs plaques commémoratives (qui se trouvent à différents points de la ville), nous sommes aussi passés par d’anciens centres de détention et de torture comme le « Londres 38 », la « Villa Grimaldi » (dont il ne reste presque rien), l’Estadio Nacional (fermé pour cause de match),….
Nous sommes aussi passés par la poblacion (quartier pauvre) de La Victoria, l’une des plus engagées face à la dictature de Pinochet et lieu où le prêtre français André Jarlan a été tué.
Aujourd’hui, ce quartier reste encore très marqué par le Parti Communiste (la maire en fait partie) mais est aussi décimé par l’arrivée des narcotrafiquants et leurs clients qui errent en rue.

Nos entrevues ont continué avec la rencontre d’un ancien militant du Mouvement de gauche révolutionnaire (MIR) qui nous a parlé de ses actions et de sa vision du Chili.

5 décembre

Les choses sérieuses commencent enfin.

Après 2 jours  passés á découvrir Santiago et notre première pichanga (match de foot), nous avons été visiter le musée de la mémoire et des droits de l’homme (un voyage à travers l’histoire chilienne depuis 1973 jusqu’à la fin de la dictature en 1990). Un musée extrêmement complet avec de nombreux documents originaux et des témoignages. C’était vraiment la chose à faire avant de nous lancer dans nos interviews.

Nous sommes ensuite allés rencontrer la première résistante d’une longue série de rencontres. Elle a fait partie des derniers exilés et éprouve beaucoup de difficultés à parler de cela en public.

Premier contact

Dans 14 jours, on décolle pour le Chili. On part à la rencontre d’anciens résistants au régime dictatorial pour qu’ils nous racontent à leur manière comment ils ont vécu cette période et ce qu’ils pensent de la situation dans leur pays.

Si vous voulez voir comment tout se passe, les personnes et les paysages que nous rencontrerons, un peu de soleil,…c’est ici et nulle part ailleurs que ça se passe!

Du coup on a besoin de votre aide et on fait appel à votre générosité! Le lien KissKissBankBank arrive au plus vite