7 décembre

Nous avons continué nos visites de certains lieux importants de la dictature chilienne.
Nous sommes passés devant plusieurs plaques commémoratives (qui se trouvent à différents points de la ville), nous sommes aussi passés par d’anciens centres de détention et de torture comme le « Londres 38 », la « Villa Grimaldi » (dont il ne reste presque rien), l’Estadio Nacional (fermé pour cause de match),….
Nous sommes aussi passés par la poblacion (quartier pauvre) de La Victoria, l’une des plus engagées face à la dictature de Pinochet et lieu où le prêtre français André Jarlan a été tué.
Aujourd’hui, ce quartier reste encore très marqué par le Parti Communiste (la maire en fait partie) mais est aussi décimé par l’arrivée des narcotrafiquants et leurs clients qui errent en rue.

Nos entrevues ont continué avec la rencontre d’un ancien militant du Mouvement de gauche révolutionnaire (MIR) qui nous a parlé de ses actions et de sa vision du Chili.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s